Média - Presse

Une conférence-débat avec la sénatrice

Projet de loi relatif à l'organisation et à la transformation du système de santé

2019-05-17 Projet de Loi Santé

La sénatrice de la Sarthe Nadine Grelet-Certenais a organisé une conférence-débat à La Passerelle de Connerré autour du projet de réforme de la loi santé.

 

A cette occasion, Christophe Chaudun, maire de Connerré et conseiller départemental, Guillaume Garot, député de Mayenne et ancien ministre, étaient présents pour répondre à une centaine de personnes présentes.

« Cette réunion avait pour but de débattre et de présenter le projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé » explique la sénatrice,  » La bonne participation des habitants et des élus prouve bien que la santé est au centre de toutes les préoccupations. »

Actuellement, le texte de loi vient de passer entre les mains des députés à l’Assemblée nationale et devrait être traité au Sénat en Juin prochain.

La santé : un problème de territoire

La santé est une problématique qui touche tous les territoires et principalement les territoires ruraux souvent victimes de désertification médicale.

« En 2014, sur les 3.827 cantons et arrondissements de France, 148 ne disposaient pas d’un médecin généraliste, 244 n’avaient pas de masseurs-kinésithérapeutes et enfin 581 ne disposaient pas de chirurgien-dentiste. »

L’objectif de cette nouvelle loi santé est de réorganiser les structures de santé et répondre aux attentes des élus et des habitants.

De ce fait, « Le but secondaire est d’améliorer l’offre de soins de proximité mais aussi de libérer du temps médical. »

Plusieurs mesures

Pour se faire, l’Assemblée nationale et le Sénat travaillent sur trois grands axes : la formation et le parcours professionnel, mieux structurer la médecine sur le territoire et le déficit médical en outre-mer.

L’objectif annoncé de lutter contre les déserts médicaux devrait passer par plusieurs mesures : « comme la suppression du numerus clausus, la réorganisation territoriale, la mise en place des communautés professionnelles territoriales de santé, la création des assistants médicaux pour soulager les médecins ou encore le développement de la télé-médecine. »

Les hôpitaux seraient également au coeur de la réforme avec la création d’un label pour les hôpitaux de proximité, comme celui de Saint-Calais, en fonction des services disponibles.

Source
l'Echo de Vibraye
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer