Média - Presse

Sarthe. Les agriculteurs, victimes « d’agribashing » ?

Nadine GRELET-CERTENAIS a participé aux Moissons à l’invitation des Jeunes Agriculteurs et de la FDSEA de la Sarthe, vendredi 12 juillet 2019.
Elle s’est prononcé contre l’Agribashing qui touche celles et ceux qui travaillent dur pour nous fournir une alimentation de qualité.

Une nouvelle rencontre avec les agriculteurs et un soutien sans faille aux professionnels de l’agriculture qui nous démontrent l’évolution technologique qui a permis les progrès considérables en matière d’intrants, en phase avec les attentes environnementales.

agriculteurs de Sarthe

La FDSEA dénonce les intimidations et injures dont auraient été victimes les agriculteurs sarthois.

La FDSEA et les Jeunes agriculteurs de la Sarthe ont organisé, vendredi 12 juillet, une rencontre avec les élus et la presse pour dénoncer un « lynchage médiatique » de leur profession.

« Agribashing ». Un terme, apparu il y a quelques années à peine, qui se retrouve de plus en plus souvent dans le débat public. Il pourrait se traduire par « lynchage des agriculteurs ». « Il y a un dénigrement de l’image de l’agriculture dans les médias et sur les réseaux sociaux, à base d’idées préconçues », affirme Denis Pineau, président de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles (FDSEA 72).

C’est pour attirer l’attention sur cette question que le syndicat a convié, vendredi 12 juillet, les élus locaux à un petit tour en moissonneuse-batteuse au Champfaillis, à Allonnes. « Les moissons, c’est le moment symbolique, où l’on récolte le blé, fruit d’une année de travail et base de la nourriture. Cela rappelle l’importance de notre métier », ajoute Denis Pineau.

Le rendez-vous intervient moins d’un mois après la publication par l’association L214 de la vidéo montrant les « vaches à hublot » de Sourches, dans la Sarthe.

Le document avait déclenché un tonnerre d’indignation sur les réseaux sociaux. « Cette intrusion pose beaucoup de questions. Est-ce qu’on accepterait qu’un drone vienne filmer chez nous ce qu’on est en train de manger. On vient s’immiscer dans la vie d’un élevage », estime l’agriculteur.

« Les vaches fistulées, j’ai connu ça quand j’étais étudiant. Je ne savais pas que ça existait encore », explique, de son côté, Dominique Rousseau, le secrétaire général du syndicat. « Ils n’avaient qu’à s’inviter, suivre une visite et on leur aurait expliqué pourquoi c’était comme ça, c’est de la recherche ! »

Sylvie Tolmont
La députée PS Sylvie Tolmont est venue apporter son soutien aux agriculteurs

 

Les deux hommes appellent notamment à un durcissement de la législation sur les images volées. « Est-ce que c’est du journalisme que d’aller tourner des images cachées et faire des montages en ne gardant que des bouts d’images qui vont choquer? », interroge Denis Pineau. Il pointe du doigt également des reportages « à charge » contre les produits phytosanitaires où « l’on n’écoute pas la parole scientifique ».

Un agriculteur caillassé

Paranoïa ou réalité ? Les agriculteurs s’inquiètent plus généralement d’un climat qui serait de plus en plus hostile envers leur profession. Avec, notamment, l’histoire de Thomas Blot, agriculteur à Sargé-lès-le-Mans, caillassé dans son tracteur par des cyclistes alors qu’il était en train de traiter son colza. Ou encore Étienne Fourmont, qui aurait subi une intrusion de militants antispécistes dans son exploitation de Viré-en-Champagne.

« Un agriculteur que je connais a eu des problèmes avec une voisine qui lui reprochait de moissonner jusqu’à 2 h du matin. Le monde devient exigeant et, sans doute, parfois intolérant, par méconnaissance des réalités du métier », analyse la sénatrice PS Nadine Grelet-Certenais.

Le syndicat souhaiterait que soient davantage mis en lumière les progrès réalisés par l’agriculture française en faveur de l’environnement, ces dernières années.

« L’agriculture française est la plus durable au monde. À nous d’entreprendre des actions positives et d’ouvrir nos exploitations pour montrer comment on travaille », conclut Dominique Rousseau. Sans doute la meilleure manière de lever les malentendus.

Source
https://www.ouest-france.fr
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer