Communiqués de presse

Réunion au Sénat sur les nuisances de la LGV Bretagne Pays-de-la-Loire

La Sénatrice de la Sarthe participe aux échanges de la réunion au Sénat

communiqué de presse

La Sénatrice de la Sarthe participe aux échanges

de la réunion au Sénat sur les nuisances

de la LGV Bretagne Pays-de-la-Loire

 

Paris, le 20 février 2020

Nadine GRELET-CERTENAIS, Sénatrice de la Sarthe, a assisté à la réunion organisée au Sénat sur les nuisances des Lignes à Grande Vitesse Bretagne/Pays-de-la-Loire et Sud-Europe/Atlantique, en présence des parlementaires des départements concernés, des élus des communes impactées et des représentants des associations de riverains.

Cette réunion est l’occasion de rappeler que la Sénatrice est à l’initiative d’un amendement dans la loi d’orientation des mobilités qui a permis de prendre en compte dans la loi, les nuisances vibratoires qui s’additionnent aux nuisances sonores (voir art. 90 et 91).

Avec 30 000 trains par an, passant à des vitesses élevées, les nuisances sonores et vibratoires sont très importantes pour les riverains. Leur santé en est affectée, et les biens immobiliers perdent 22% de leur valeur en moyenne.

Pourtant des solutions existent pour limiter l’effet des passages des trains de jour comme de nuit. L’installation de double vitrage, la construction de murs anti bruit, le développement des techniques de murs végétalisés sont autant de propositions mises sur la table pour garantir une meilleure qualité de vie aux habitants des communes qui subissent ces nuisances en continu, alors qu’ils ne demandent qu’à vivre au calme.

Mais pour cela, il faut investir massivement dans de nouveaux aménagements et trouvez des financements auprès des responsables de ces désagréments, comme aux Pays-Bas où il existe une taxe sur les trains bruyants. En France, pourquoi ne pas mettre en place une cotisation contributive sur le prix des billets ?

Une demande d’étude d’impact sur la diminution de la vitesse doit être envisagée. On sait déjà qu’une réduction de 20 km/h pourrait atténuer voire supprimer les bruits.

C’est ce que les parlementaires porteront lors des prochaines rencontres avec la ministre ministère de la Transition écologique et solidaire chargée des transports.

Nadine GRELET-CERTENAIS est aux côtés des riverains sarthois pour défendre leurs intérêts et ainsi leur permettre de retrouver des conditions d’hébergement convenables.

Réunion LGV Bretagne Pays-de-la-Loire

 

Contacts :

Sarthe : Ludovic LANTRAIN, Collaborateur parlementaire de N. GRELET-CERTENAIS
l.lantrain@clb.senat.fr
02.43.48.80.08 – 16 bd d’Alger, 72200 La Flèche

Paris : Mathieu Claoué, Collaborateur parlementaire de N. GRELET-CERTENAIS.
n.grelet-certenais@senat.fr
01.42.34.42.42

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer