Média - Presse

Nadine Grelet-Certenais apporte son soutien au service civique

La Flèche - Le service civique a profondément changé ces jeunes

Nadine Grelet-Certenais soutient les services civiques

Une nouvelle promotion de jeunes en service civique vient de rendre son tablier. Enfin, son t-shirt orange Unis Cité. Tous l’assurent : cette expérience de huit mois leur a beaucoup apporté.

« Même ma famille le dit. J’ai totalement changé. » Lundi 17 juin 2019, Margaux Lecomte porte encore son t-shirt orange, aux couleurs d’Unis cité. Le signe distinctif de son engagement de huit mois en service civique à La Flèche. Dans quelques jours, ce sera la quille pour cette jeune Fléchoise âgée de 20 ans. Tout comme pour ses quinze camarades de promotion. Au centre d’hébergement de la Monnerie, tous sont venus présenter leur bilan devant les partenaires.

Jeune ambassadrice des droits auprès des enfants

Titulaire d’un CAP signalétique, enseigne et décor, Margaux sentait « que ce n’était pas ma voie. J’avais envie d’essayer le social parce que cela m’intéressait ». Mais sa timidité était un réel handicap. « Un stress incroyable. Rien que d’aller vers les autres, c’était compliqué. »

Pour ce service civique, qu’elle a cherché durant trois ans, Margaux a souhaité devenir une Jeune ambassadrice des droits auprès des enfants (Jade). «  Ça me tenait à cœur. J’ai été une enfant harcelée toute ma scolarité. Et je n’ai pas eu la chance d’avoir quelqu’un qui est venu me parler. J’ai beaucoup apprécié de pouvoir parler aux enfants, montrer ce qu’est la discrimination et comment l’éviter. « 

Future « photographiste »

Grâce à ce service civique, Margaux a gagné en confiance. Sa timidité ? Un mauvais souvenir. Même si les débuts ont été difficiles. « On a suivi une formation de quinze jours à Paris. Les derniers jours, il fallait présenter un diaporama devant un amphi. Pour moi, c’était impossible. Je n’arrêtais pas de pleurer. Mais on s’est soutenu les uns les autres. Et après, à force de changer d’établissement scolaire, quand on commence à le faire souvent, on gagne en confiance. » Aujourd’hui, elle souhaite compléter sa formation, pour plus tard, s’installer à son compte dans une activité de « photographiste », « un mélange de photo et d’art graphique ».

Travailler avec des enfants, « j’ai surkiffé ça ! »

Romann Foin, c’est sa voie professionnelle qu’il a trouvée dans ce service civique. Âgé de 18 ans, ce Fléchois, titulaire d’un bac en électrotechnique, est un peu fâché avec les études. « Je ne suis pas fait pour les cours. » Cette expérience de huit mois ? Il l’a faite « en mode transition ». En clair, soit il en sortait « avec quelque chose en poche. Soit c’était l’armée. L’infanterie. En première ligne ! »

L’uniforme attendra. Car Romann peut désormais se projeter. La semaine dernière, il a passé la première épreuve pour suivre une formation au BPJEPS, Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport. Lors de ce service civique, « j’ai travaillé avec des enfants. Et j’ai surkiffé ça ! »

Élargissement au Pays fléchois

Au cours de ces huit mois, ces seize jeunes auront mené plusieurs projets différents – santé, bonnes pratiques à vélo, numérique, tri sélectif – et participé à différentes manifestations comme le carnaval de La Flèche, la Fête des lacs, les 24 Heures du Mans moto, ou encore la Journée internationale des droits de la femme à Angers.

La prochaine promotion n’interviendra non plus qu’à La Flèche, mais sur l’ensemble du Pays fléchois avec deux grandes missions : le numérique et la santé.

Réunion d’information le mercredi 26 juin à 13 h 30, Espace Gambetta,
48, boulevard Gambetta à La Flèche. Ouverte aux jeunes âgés de 16 à
25 ans. Inscriptions en ligne sur www.uniscite.fr

Source
Le Maine Libre
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer