Média - Presse

La sénatrice Nadine Grelet demande au Ministre de revoir sa copie sur la carte scolaire 2019

Nadine Grelet-Certenais, sénatrice de la Sarthe, a interpellé Jean-Michel BLANQUER, le Ministre de l’Education nationale, dès le 27 février, pour revoir la carte scolaire 2019.

44 fermetures pour 34 ouvertures

Dans un courrier adressé au ministre, elle commence par décompter le nombre fermetures et d’ouvertures :

« La nouvelle carte scolaire de la Sarthe pour la rentrée 2019 vient d’être validée avec 44 fermetures de classes pour seulement 34 ouvertures qui comprennent les dédoublement de CE1 en réseau d’Education Prioritaire. »

Indignation et incompréhension des familles

La sénatrice poursuit :

« Cette décision administrative tombe comme un couperet et suscite localement l’indignation et l’incompréhension des élus et des familles… La fermeture d’une  classe ou d’une école a également des répercussions très importantes sur la vie économique des centres-bourgs. »

Repenser les aménagements de la carte scolaire scolaire

Nadine Grelet-Certenais explique également dans un communiqué qu’elle souhaite « un aménagement de la carte scolaire » de la part du ministre de l’éducation nationale et du Rectorat :

« Suite à ses échanges avec la Directrice Académique des Services de l’Éducation Nationale, et face aux suppressions de postes et de classes annoncées, la sénatrice invite le Ministre et le Rectorat à repenser les aménagements de la carte scolaire pour répondre aux besoins locaux dans les communes, principalement rurales, lourdement impactées par les modifications imposées. »

« On déshabille Pierre pour habiller Paul »

Si la sénatrice se dit « pour » le dédoublement des classes en REP, elle tient à alerter sur les conséquences pour les écoles rurales :

« Bien que très favorable au dédoublement des classes en REP, pour offrir une chance supplémentaire aux enfants habitants dans des zones en difficultés, la Sénatrice ne souhaite pas que cette mesure se fasse au détriment des écoles rurales. Or, c’est le sentiment qui ressort de la décision rectorale, « on déshabille Pierre pour habiller Paul ». »

 

Source
actu.fr
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer